Burkina faso, La CODEL pour des élections transparentes

0
5

Les élections générales prévues au Burkina Faso (29 Novembre 2015 pour les élections présidentielles et législatives – premier tour – et dans les premiers mois de 2016 pour les élections municipales) constitueront le point d’achèvement du processus de transition amorcé à la suite de l’insurrection populaire des 30 et 31 Octobre 2014. Ces élections sont attendues comme historiques en ce qu’elles ouvrent des fenêtres d’opportunités de participation citoyenne engagée et de transparence. Pour des élections apaisées, la CODEL a déployé 6355 observateurs électoraux pour le bon déroulement du scrutin.

Laisser un commentaire