CODEL Burkina lance ses activités de suivi des politiques publiques

CODEL Burkina lance ses activités de suivi des politiques publiques
05 Oct 2017

La Convention des organisations de la société civile pour l’observation domestique des élections (CODEL) a procédé, ce jeudi 5 octobre 2017 à Ouagadougou, au lancement de ses activités de promotion de protection des droits de l’Homme et du développement de suivi des politiques publiques de l’animation du PRESIMETRE.

Créée pour la pacification et l’éducation d’un Etat de droit au Burkina Faso, la CODEL fera d’octobre un mois pour mener plusieurs activités pour une meilleure contribution de l’Etat de Droit au Burkina Faso.

Le Vice-président de la CODEL Daniel Da Hien a souligné qu’en plus du contrôle citoyen, « qui est l’œil, l’oreille, la sensation des citoyens », la CODEL travaille à ce que les populations puissent comprendre ce qu’elle fait en leur nom. Comme appui, il a indiqué qu’actuellement, la CODEL a un regard sur la gratuite de la santé. « Est-ce qu’elle est réelle ? »(ndlr : les populations pourront y répondre).

Un autre volet où la CODEL a entrepris des travaux est la réconciliation nationale. « Nous travaillons à ce que le dialogue citoyen et la réconciliation nationale soit une vérité (…). Nous ne sommes pas totalement en paix,  a affirmé Daniel Da Hien(…). Nous allons travailler pour que dans les 45 provinces les populations puissent discuter sur le PNDES ».

Un bilan des activités passées a été dressé lors de cette conférence. « Au niveau de la reddition des comptes, nous avons atteint un bon résultat. Près de 6 membres du gouvernement se sont prêtés aux questions des citoyens. Au niveau des communes,  le principe de la redevabilité, la réponse aux questions des citoyens par les maires élus commence à être une habitude. Ce n’est pas si simple parce qu’il y a encore des communes qui n’ont pas ou encore installé leur maire. Il faut travailler à résoudre ces conflits mineurs », a rappelé Halidou Ouédraogo, président de la CODEL.

« Grâce à Diakonia qui a mobilisé les fonds, nous avons les moyens pour approfondir nos activités de formation de veille citoyenne et de suivi des politiques publiques », a souligné le président de la CODEL.

Irmine KINDA

Burkina 24

Share

CODEL Burkina

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :