Contrôle Citoyen de l’action publique : La CODEL forme ses relais provinciaux sur le programme présimètre.

Contrôle Citoyen de l’action publique : La CODEL forme ses relais provinciaux sur le programme présimètre.
23 Déc 2018

Ce Jeudi 20 Décembre 2018, c’est une trentaine de personnes réunie dans la province de l’Oubritenga par la Convention des Organisations de la société civile pour l’observation Domestique des Elections (CODEL). Le rôle des organisations de la société civile, la veille citoyenne, le rôle des relais provinciaux de la CODEL, la plateforme présimètre.bf, la contribution des relais provinciaux à la vulgarisation du présimètre auprès des populations sont entre autres des sujets abordés lors de la rencontre.

La formation s’est tenue dans la salle de conférence de Privilège Business Center à Ziniaré. Cet atelier avait pour objectif de renforcer les capacités des participants sur le contrôle citoyen de l’action publique notamment à travers le programme présimètre en vue d’une meilleure veille citoyenne.

Au cours de son allocution, M. DA HIEN Daniel, premier communicateur de l’activité a défini l’organisation de la société civile comme étant  « une auto-organisation indépendante de l’État dont les éléments constitutifs s’engagent volontairement dans l’action publique en vue de poursuivre des intérêts individuels, de groupe ou nationaux, dans un contexte légalement défini de relations État / société »  Ainsi, chaque relais provincial doit dans sa zone être à mesure de défendre et vulgariser les idéologies de la CODEL afin de contribuer pleinement à l’atteinte de changements significatifs souhaités pour le Burkina Faso. Lors des échanges, l’exigence des citoyens vis-à-vis de l’autorité publique est ressortie. Pour le communicateur, la veille citoyenne ne concerne pas que des acteurs publics. Cette affirmation est soutenue par sa définition du Contrôle citoyen de l’action publique qui pour lui est : « Le fait de pouvoir demander aux représentants officiels, aux employeurs privés et aux fournisseurs de services de rendre des comptes, ce qui implique qu’ils doivent répondre de leur politiques, de leur actions et de l’utilisation des fonds »

M. Ghislain ZIBA, directeur générale de INGENIA a quant à lui assuré la présentation de la plateforme présimètre.bf. Les différentes rubriques du site, comment s’inscrire et interagir, ainsi que les innovations ont été scrutées afin de permettre une meilleur appropriation des fonctionnalités  de la plateforme. Selon le communicateur, pour une meilleure gestion de la veille technologique, une nouvelle version de la plateforme sera lancée dans ce mois de décembre 2018 et facilitera l’utilisation à travers l’application mobile avec les Smartphones et tablettes. Des échanges fructueux ont été notés notamment a la suite de la projection d’une partie de l’émission ‘’dialogue citoyen ‘’ à partir de la plateforme. Dans l’ensemble, les participants ont salué l’émission qui est une preuve de redevabilité socio-économique. Afin d’inciter leurs pairs à s’inscrire et interagir sur la plateforme, les relais se sont inscrit et ont pris l’engagement de vulgariser la plateforme à leur tour.

A l’issu des deux communications, Mme Lydia ZANGA secrétaire exécutive de la CODEL a souhaité recevoir des suggestions de la part des participants afin de permettre à la CODEL de mieux mener des actions de vulgarisation du programme dans leur zones respectives. L’organisation d’émissions interactives dans les radios locales, des conférences publiques, des formations au profit des OSC… sont des propositions faites par les relais provinciaux. Selon la secrétaire exécutive, ces questions seront discutées avec les différents acteurs en vue de réunir les conditions pour leur mise en œuvre.

Share

Django Ladji MASSE

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :