Contrôle Citoyen de l’Action Publique : La CODEL initie une série de sessions d’informations sur le programme Présimètre à l’intention des femmes et jeunes de plusieurs provinces du Burkina.

0
4

Organisées dans les provinces du Passoré, du Tuy, du Kouritenga, du Bazega et du Sanguié, ces sessions d’informations  de la Convention des Organisations de la société civile pour l’observation Domestique des Elections (CODEL) ont mobilisé  près de 300 participants  des deux sexes. L’objectif de ces sessions est de contribuer à l’information des jeunes et femmes sur le suivi des politiques publiques en vue d’une participation citoyenne éclairée à la gestion de la cité.

Au total, 115 femmes et 132 jeunes de Cinq provinces du Burkina ont pris part aux cinq sessions d‘informations. Le top départ a été donné avec la rencontre de Yako, dans la province du Passoré le 15 Juillet 2020. S’en sont suivies respectivement celles de Houndé le 22 Juillet, Koupéla le 11 Aout, Kombissiri le 14 et Réo le 18 Aout. Mais avant les rencontres avec les femmes et jeunes, les premières autorités de ces villes ont reçu une visite de courtoisie des équipes de la CODEL.

Des autorités ravies de l’action de la CODEL

Dans leur ensemble, les maires ont tenu à féliciter la CODEL pour cette activité de sensibilisation à l’endroit des femmes et jeunes de leur province et le choix porté sur leurs villes. A l’image de M. Dissan B. Gnoumou, député maire de Houndé « mon objectif est justement que la population ait plus de compréhension sur la gestion de la commune. Chose indispensable pour interpeller l’autorité afin qu’elle règle le tir en cas de manquements » a-t-il dit. Pour le secrétaire général à la mairie de Koupela, M. Batibé BAZIE « ces genres d’activités sont à encourager car elles permettent à la population de comprendre comment suivre efficacement les activités de la mairie dans la légalité et de façon responsable pour le bien de tous ».Quand à M. Erneste Yelkouni adjoint au maire de Yako, il s’est dit honoré de cette visite de la CODEL et de ses multiples actions en faveur des populations. C’est après ces encouragements et félicitations que les formations ont débutées.

Présentations de la CODEL et du présimètre

Au cours de chaque session de formation,  deux modules ont été dispensés aux jeunes et femmes présents à la formation ; à savoir une présentation de la CODEL et une autre sur le présimètre en tant que programme et plateforme.

De la présentation, on retiendra que la Convention des Organisations de la société civile pour l’Observation Domestique des Elections (CODEL) est une organisation non gouvernementale créée le  03 juillet 2015. Elle regroupe une vingtaine d’organisations et coalitions d’organisations œuvrant pour la consolidation de la démocratie et la bonne gouvernance au Burkina Faso. Son but est d’accroître les capacités organisationnelles, institutionnelles et techniques des organisations de la société civile engagées dans la promotion des droits de l’homme, de la démocratie et de la bonne gouvernance au Burkina Faso. Les différents communicateurs ont tenu à rappelé le rôle important joué par la CODEL dans le suivi transparent des élections couplées présidentielle et législatives de 2015 et municipales de 2016, saluées aussi bien par les Burkinabè eux-mêmes que par l’ensemble de la communauté internationale. Au regard de ce rôle,  il a été convenu qu’elle continue de porter des actions citoyennes de suivi des politiques publiques conformément au slogan « après les élections, tout n’est pas fini ».  C’est ainsi donc que la CODEL est partie prenante du PRESIMETRE qui a pour approche d’influencer les politiques publiques à travers le suivi participatif et citoyen.

Pour la présentation du présimètre, il s’est agit de faire d’abord une présentation du programme et des parties prenantes avant une phase pratique de surf sur le site. Ainsi, on  retiendra que le programme présimètre qui a pour objectif de Consolider la culture démocratique et institutionnaliser le suivi citoyen de l´action publique par l´utilisation des technologies de l´information et de la communication, est mis en œuvre par 15 organisations de la société civile et chaque partenaire développe dans son domaine des actions en lien avec la redevabilité et l’imputabilité en incluant une participation égalitaire des hommes et des femmes. Sous la houlette de l’ONG suédoise Diakonia, le programme est financé par l’Ambassade de la suède, l’Union européenne et la coopération Suisse.

De façon concrète, cette présentation a permis aux femmes et jeunes de :

  • découvrir la plateforme presimetre.bf;
  • prendre connaissance des engagements et leur niveau de réalisation ;
  • connaitre les différentes rubriques ;
  • connaitre les OSC partenaires au présimètre ;
  • savoir comment s’inscrire et interagir sur la plateforme ;
  • faire des cas pratiques.

Après de fructueux échanges, les participants dans leur ensemble ont pris l’engament de faire bon usage de cette formation et de sensibiliser à leur tour leurs pairs.

Laisser un commentaire