Elections 2015 : La CODEL déployera 6355 observateurs électoraux

Elections 2015 : La CODEL déployera 6355 observateurs électoraux
15 Sep 2015

Ceci est une déclaration de la Coalition des organisations de la société civile pour une observation domestique des élections (CODEL), dirigée par Me Halidou Ouédraogo. Il y donne les raisons d’être de cette coalition et les objectifs qu’elle vise. Me Halidou Ouédraogo donne surtout des précisions sur cette nouvelle façon d’observer les élections qui sera expérimentée au Burkina.

La Convention des Organisations de la Société Civile pour l’Observation Domestique des Elections en abrégé CODEL, a été créée le 3 juillet 2015. Son objectif principal est d’assurer des élections transparentes, impartiales, sans germes de violences ni de corruption lors des scrutins électoraux du 11 octobre 2015 et des municipales de 2016.

Composée d’Organisations non Gouvernementales, bien formées et bien outillées grâce à un partenariat solide et complet des PTF (One Word, Diakonia, NDI, etc.), la CODEL est encadrée par des techniciens alliant la bureautique à l’expérience électorale. forte des cas de surveillance de scrutins tenus dans notre pays depuis décembre 1992 et tirant des leçons qui prévalent sur le Continent Africain à l’issue des consultations institutionnelles mal achevées dans bien de cas, elle entend apporter une innovation technique et fiable de surveillance électorale Domestique. Cette innovation va sans conteste rassurer les compétiteurs et inspirer confiance à l’électorat, blasé par de nombreuses années d’élections banalisées dont les résultats étaient connus avant les dépouillements.

Des surveillances Domestiques d’élections sont déjà intervenues au Ghana, au Sénégal, au Nigérian, etc. avec des résultats jugés positifs. La CODEL s’inspirant de ces expériences s’est structurée en conséquence dans le cadre d’une plateforme électorale, dénommée « situation Room », pour offrir au peuple Burkinabé, une observation électorale dont les résultats devraient être acceptés par tous, à l’issue du scrutin.

Quelques 6355 observateurs électoraux seront déployés sur le territoire électoral.

Ces observateurs sont formés minutieusement par des spécialistes en la matière. Divisés en deux catégories, ils comprendront des observateurs « piquets » et des observateurs « mobiles ». Tous seront menus de téléphones portables et de Smartphones. Ce qui dénote du caractère innovant de notre action. Le dispositif mis en place permet un comptage parallèle des résultats et un suivi par tous les acteurs en temps réel des opérations sur le site web wwwburkinavote.com créé à cet effet.

Nos observateurs sont disciplinés, neutres et seront fidèles au poste, de l’ouverture à la fermeture des bureaux de vote pour les observateurs piquets qui feront remontés les résultats après les dépouillements des bulletins.

C’est dire qu’ils resteront toute la journée dans les bureaux de vote, leurs tâches finiront après les transmissions des résultats à notre chambre de veille.

Les observateurs mobiles procéderont à une surveillance classique. Ils doubleront de vigilance et feront remonter à tout instant leurs impressions sur le déroulement du scrutin à la chambre de veille. Ils assisteront à la réédition des résultats par les 368 centres communaux mis en place par la CENI. Leurs actions seraient une opération complémentaire utile.

Ces informations ont pour but d’inviter tous les acteurs à suivre les actions de la CODEL, à ouvrir l’œil et à lui faire confiance. Aidez-la, assistez-la. Faisons en sorte que ces élections soient des élections que nous souhaitons et que les résultats profitent à la population conformément à ces souhaits et espérances des 30 et 31 octobre 2014.

Un code de bonne conduite a été signé par les partis politiques, les Médias, la Société Civile dont la CODEL pour garantir des élections apaisées et faibles.

Après la validation des candidatures aux législatives et aux présidentielles par le Conseil Constitutionnel, c’est le temps de dire : ‘’A vos marques et que le meilleur gagne’’ dans la sérénité, le fairplay, avec courage, sagesse pugnacité, honnêteté, dans le calme social, avec la conviction de contribuer à la construction du Burkina Faso. La CODEL est sur cette voie, elle accompagne dans la neutralité, l’impartialité, le savoir-faire pour que les meilleurs soient choisis par notre peuple.

Bonne chance à tous !

Le Président,

Maître Halidou OUEDRAOGO

Avocat à la Cour

Share

CODEL Burkina

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :